Businessman in his office during a presentation with charts screens

Comme beaucoup de gens, enfin je crois, je me suis posée la question de l’intérêt d’être sur LinkedIN et de la qualité de mon réseau. Loin de moi l’idée de vérifier que les membres de mon réseau sont des gens de grande qualité. La question était plutôt de savoir s’ils remplissaient la promesse faite par LinkedIN : être un réseau d’affaires.

Alors il y a quelques semaines, j’ai initié un sondage rapide, auprès de mes contacts, afin de savoir s’il pratiquait au quotidien de la veille stratégique et donc d’identifier parmi eux des clients/prospects, des prescripteurs.

J’ai exclu de la démarche les personnes que j’identifiais clairement comme des consultants en intelligence économique et en veille stratégique en poste actuellement, soit parce que certains d’entre eux sont mes concurrents directs, soit parce que je les connaissais déjà en tant que sous-traitants (actuels ou potentiels) et que cela pouvait biaiser les données collectées.

Les résultats sont assez concluants. Mon réseau est très sensible à la veille stratégiquepuisque 77% d’entre eux considèrent qu’elle fait partie de leur quotidien. Pour certains d’entre eux, c’est même une activité quotidienne, ou elle est très liée à leur métier. Et même si presque 10% des répondants considèrent ne pas en avoir besoin, le travail de sensibilisation est bien là.

Pour autant la grande majorité d’entre eux avouent ne maîtriser qu’un pan de la veille stratégique – commerciale et clients pour les profils les plus orientés relations clients, ou concurrentielle pour les profils plus marketing.

La plupart de mes contacts font de la veille en mixant technologies et réseaux humains (75% des personnes déclarent utiliser ces deux moyens) et même s’ils ont du mal à quantifier le temps qu’ils y consacrent (48%), l’essentiel est déjà qu’ils y passent du temps.

Rien n’est figé. Nombre de réponses permettent d’identifier du potentiel prospect dans les processus de veille des répondants. Charge à moi de les convaincre que je peux les aider ! Et pour ceux qui ont répondu qu’elle ne faisait pas parti de leur quotidien, je les invite à me contacter car le manque de temps, le manque de budget ou le manque de savoir-faire ne sont plus des raisons suffisantes pour ne pas faire de veille.

Et puis, si ce sondage confirme que mon réseau est un réel vivier clients, il m’a aussi permis de renforcer des liens et d’échanger avec des contacts virtuels de manière un peu plus personnalisée. Il me permet aussi d’affirmer que je peux être un bon prescripteur pour d’autres prestataires. Et c’est bien là l’intérêt d’un réseau : la fameuse logique gagnant – gagnant !

Ne reste plus qu’une chose à faire, comme dans toutes relations, le premier pas ! Je serai ravie d’échanger avec chacun d’entre vous plus longuement et qui sait nous pourrions peut-être nous enrichir respectivement !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.