0 comments on “Advicie dans la presse étrangère (Maroc) pour parler de veille !”

Advicie dans la presse étrangère (Maroc) pour parler de veille !

Rabii Benadada  et Christelle URVOY ont rédigé un article destiné aux assureurs marocains sur l’importance de la veille.

Un article qui peut tout autant intéresser les assureurs français….

Processus normalisé, la veille permet à l’entreprise de collecter des informations clés sur les différentes forces qui s’exercent sur son marché (concurrents, clients, nouveaux entrants, réglementation, fournisseurs), d’anticiper les événements pouvant bouleverser les actions de chacun d’eux (crise économique, enjeux écologiques, innovations technologiques…) et pouvant atteindre sa propre structure (réputation, investissements, réglementations). L’ensemble des contraintes actuelles et la vitesse d’apparition de nouvelles contraintes ne laissent pas le choix quant à la nécessité de disposer d’un système de veille efficace, permettant de collecter, de traiter et d’analyser des informations sur son environnement tant concurrentiel que commercial ou encore réglementaire. La réflexion quotidienne du PDG d’AXA «Qui va tuer mon entreprise» est un postulat de base intéressant à intégrer lorsque se pose la question du déploiement d’une veille. Les noms des concurrents seront certainement l’une des réponses les plus naturelles. Suivre l’action de ces concurrents frontaux, directs s’imposent a minima pour ne pas perdre de distance en termes de services apportés, de qualité de services, d’offres commerciales. Mais suivre ces concurrents directs ne suffit pas toujours.  [Lire la suite sur la page d’origine]

0 comments on “LinkedIN : quand il ne reste plus que le premier pas…. !”

LinkedIN : quand il ne reste plus que le premier pas…. !

Comme beaucoup de gens, enfin je crois, je me suis posée la question de l’intérêt d’être sur LinkedIN et de la qualité de mon réseau. Loin de moi l’idée de vérifier que les membres de mon réseau sont des gens de grande qualité. La question était plutôt de savoir s’ils remplissaient la promesse faite par LinkedIN : être un réseau d’affaires.

Alors il y a quelques semaines, j’ai initié un sondage rapide, auprès de mes contacts, afin de savoir s’il pratiquait au quotidien de la veille stratégique et donc d’identifier parmi eux des clients/prospects, des prescripteurs.

J’ai exclu de la démarche les personnes que j’identifiais clairement comme des consultants en intelligence économique et en veille stratégique en poste actuellement, soit parce que certains d’entre eux sont mes concurrents directs, soit parce que je les connaissais déjà en tant que sous-traitants (actuels ou potentiels) et que cela pouvait biaiser les données collectées.

Les résultats sont assez concluants. Mon réseau est très sensible à la veille stratégiquepuisque 77% d’entre eux considèrent qu’elle fait partie de leur quotidien. Pour certains d’entre eux, c’est même une activité quotidienne, ou elle est très liée à leur métier. Et même si presque 10% des répondants considèrent ne pas en avoir besoin, le travail de sensibilisation est bien là.

Pour autant la grande majorité d’entre eux avouent ne maîtriser qu’un pan de la veille stratégique – commerciale et clients pour les profils les plus orientés relations clients, ou concurrentielle pour les profils plus marketing.

La plupart de mes contacts font de la veille en mixant technologies et réseaux humains (75% des personnes déclarent utiliser ces deux moyens) et même s’ils ont du mal à quantifier le temps qu’ils y consacrent (48%), l’essentiel est déjà qu’ils y passent du temps.

Rien n’est figé. Nombre de réponses permettent d’identifier du potentiel prospect dans les processus de veille des répondants. Charge à moi de les convaincre que je peux les aider ! Et pour ceux qui ont répondu qu’elle ne faisait pas parti de leur quotidien, je les invite à me contacter car le manque de temps, le manque de budget ou le manque de savoir-faire ne sont plus des raisons suffisantes pour ne pas faire de veille.

Et puis, si ce sondage confirme que mon réseau est un réel vivier clients, il m’a aussi permis de renforcer des liens et d’échanger avec des contacts virtuels de manière un peu plus personnalisée. Il me permet aussi d’affirmer que je peux être un bon prescripteur pour d’autres prestataires. Et c’est bien là l’intérêt d’un réseau : la fameuse logique gagnant – gagnant !

Ne reste plus qu’une chose à faire, comme dans toutes relations, le premier pas ! Je serai ravie d’échanger avec chacun d’entre vous plus longuement et qui sait nous pourrions peut-être nous enrichir respectivement !

0 comments on “4 idées reçues sur l’intelligence économique”

4 idées reçues sur l’intelligence économique

L’intelligence économique est un concept dont nombre d’entreprises ont déjà entendu parler sans toujours pouvoir mettre des mots et des actions derrière ce terme. Parfois, les idées reçues sont même la seule définition connue de l’intelligence économique, alors même que nombre d’entre elles sont fausses. Voici quelques éclairages.

1 comment on “Les 5 étapes clés pour réussir une démarche de veille dans une TPE”

Les 5 étapes clés pour réussir une démarche de veille dans une TPE

L’intelligence économique doit être présentée par chaque TPE comme un moyen de pérenniser son activité et de la développer. Or, celles-ci pensent souvent qu’il s’agit d’un concept nébuleux pour définir une pratique qu’elles opèrent déjà, à ceci près qu’elle ne la nomme pas comme cela et qu’elle n’est pas toujours bien organisée.